Homélie du père Guy Marzin pour le dimanche de la Pentecôte 2021(B) Le 23 mai 2021

Pentecôte, fête de l’Esprit !

On peut commencer par dire que l’Esprit nous fait vivre ! Le mot Esprit, en hébreu, veut dire : « Respiration », « souffle » … Dans le premier livre de la Bible, le livre de la Genèse, on nous dit, quand Dieu créa l’homme : « il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. » (Gn 2, 7) Dans le Credo nous affirmons : « Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie. » (Symbole de Nicée – Constantinople) Dans le psaume 103, que nous avons entendu tout à l’heure, il était dit : « Seigneur, tu envoies ton souffle : ils sont créés – ils sont vivants – tu renouvelles la face de la terre. »

Oui, l’Esprit Saint vient faire du neuf, donner la vie, aujourd’hui comme hier.

Frères et sœurs, nous avons reçu la force de l’Esprit au jour de notre baptême et de notre confirmation. Il vient faire du neuf dans notre vie personnelle et dans la vie de l’Église. Comme pour les apôtres à la Pentecôte, l’Esprit Saint nous pousse à l’ouverture, il nous pousse vers le large, « vers les périphéries », comme aime le répéter le Pape François. Oui, ce n’est jamais le temps du repli, de l’enfermement, pour les chrétiens, pour toute l’Église du Christ.

Face aux difficultés que l’Église affronte aujourd’hui, la tentation peut être au repli identitaire, à la peur… Je crois qu’aujourd’hui, dans notre société sécularisée, le christianisme est beaucoup plus méconnu que rejeté. N’entrons pas dans une position défensive ou agressive avec le monde qui nous entoure. Adoptons plutôt une attitude de dialogue, de débat, avec ceux qui ne partagent pas la foi chrétienne. Je pense que la pastorale de la forteresse assiégée et de l’intransigeance proposée par les courants intégristes de l’Église, conduisent à l’échec, à l’impasse. Toutes les tentations de retour en arrière, de reconquête, de restauration de l’Église du passé, sont des voies sans issues.

Nous sommes poussés à l’ouverture aux autres, en étant les témoins heureux de la foi au Christ vivant.

Le récit de la Pentecôte nous dit que les Apôtres étaient enfermés dans une maison ! Mais poussés par l’Esprit Saint ils sortent, et se mettent à parler « des merveilles de Dieu », c’est-à-dire de la joie de l’Évangile.

Le monde a besoin de chrétiens, de chrétiennes, qui ne soient pas fermés, mais remplis d’Esprit Saint, ouverts à la rencontre. Il y a tant de manières de se fermer à l’Esprit Saint : dans l’égoïsme de son propre avantage, dans le légalisme rigide, dans le manque de mémoire pour ce que Jésus a fait et enseigné, dans le fait de vivre la vie chrétienne non comme service mais comme intérêt personnel, et ainsi de suite…  Au contraire, le monde a besoin du courage, de l’espérance, de la foi et de la persévérance des chrétiens. Le monde a besoin de rencontrer des hommes et des femmes qui vivent animés des dons de l’Esprit Saint, qu’énumérait saint Paul dans la deuxième lecture : « Amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (Ga 5, 22).

Le don de l’Esprit Saint a été accordé en abondance à l’Église et à chacun de nous, pour que nous puissions vivre avec une foi authentique et une charité active, pour que nous puissions répandre les germes de la réconciliation et de la paix, dans le monde de ce temps.

Prions : Seigneur notre Dieu, répands les dons du Saint Esprit sur chacun de nous, sur toute l’Église.

Qu’il fasse du neuf, qu’il donne vie, qu’il nous ouvre à la rencontre, à la mission. Amen.

Abbé Guy Marzin

Prière pour prolonger la méditation

« Esprit Saint, viens faire en nous ce qui est impossible que nous fassions sans Toi »

« Viens, Esprit Saint, brise légère, étincelle de feu, viens faire en nous ce qui est impossible que nous fassions sans Toi.

Viens, douce clarté intérieure, pacifier et illuminer notre cœur par le don de la foi en l’amour du Père créateur et en la résurrection de son Fils, Jésus-Christ, le Seigneur.

Viens, Toi notre Défenseur, notre Avocat-conseil et notre Fidélité, rends-nous forts et fidèles dans l’adversité, clairvoyants pour affronter les forces du mal et courageux dans nos combats pour faire reculer les frontières de l’injustice et de la haine.

Viens, toi notre Maître intérieur, accorde-nous la sagesse, cette science du cœur qui scrute les mystères de l’homme et de Dieu ; apprends-nous à refuser le mensonge et à aimer la Vérité.

Viens, toi notre Mémoire intérieure, aide-nous à lire les « signes des temps », fais-nous souvenir, comprendre, aimer et vivre aujourd’hui les paroles et les gestes de JésusChrist.

Viens, toi notre Guide intérieur, conduis-nous sur les chemins de notre cœur, de notre vie quotidienne, du Royaume de Dieu ; dirige et jette le fleuve de notre destinée, tour à tour, paisible et tumultueux, vers l’Océan de Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit. Amen. »

Prière du Frère Franciscain Michel Hubaut

Défilement vers le haut