Semaine missionnaire : échos du dimanche 3 octobre : de la basilique à Saint-Clet

 

Ce dimanche 3 octobre, la Semaine Missionnaire de la Communauté Pastorale du Pays de Guingamp a d’abord vu se rassembler à la basilique Notre-Dame de Bon secours une belle assemblé où toutes les paroisses étaient représentées. Trois prêtres, quatre diacres, des musiciens, une chorale : la messe fut belle et priante.

Départ de procession
Vue de la nef
Les célébrants

Dans son homélie, le père Guy Marzin, commentant les textes du jour et faisant le lien à la fois avec la Semaine Missionnaire et le fait que ce soit aussi la rentrée pastorale, insistait sur quelques points forts : « Jésus nous donne des consignes pour grandir dans notre vocation chrétienne :

– il n’y a pas de chemin de foi sans chemin de croix ! (Mc 8,34-38)

– Le plus grand dans la communauté chrétienne est celui qui se met au service de tous ! (Mc 9, 33-37)

– La communauté des disciples de Jésus doit être une communauté accueillante. (Mc 9,38-41)

– Jésus rappelle également les fondements du mariage comme on vient de l’entendre (Mc 10, 1-12), et ensuite il parlera de l’encombrement des richesses, présenté comme une impasse pour avancer dans la vie chrétienne (Mc 10, 17-31).

– Mais au beau milieu de ses enseignements, Jésus nous donne les enfants comme modèles de l’accueil du Royaume de Dieu. (Mc 10, 13-16) « Laissez les enfants venir à moi… ! »

Autre point d’attention : « le thème retenu pour la semaine missionnaire de notre communauté pastorale : « La fraternité, dé-confinons nos solitudes ! »

Ce fil rouge est dans la droite ligne de l’encyclique du pape François, Fratelli tutti (Tous frères) sur la fraternité et l’amitié sociale. » […] L’Esprit de Dieu, comme dit saint Paul aux Galates, produit en nous : « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. » (Ga 5, 22-23). Demandons souvent dans la prière la force de l’Esprit de Dieu.

Dans la réflexion du pape sur la fraternité, j’ai retenu deux phrases à méditer :                                                            

La première est sur le sens du collectif, le sens du bien commun : « Il faut développer cette conscience qu’aujourd’hui, ou bien nous nous sauvons tous, ou bien personne ne se sauve. » (N°137)

La deuxième phrase est sur la gratuité de nos actions : « Celui qui ne vit pas la gratuité fraternelle fait de son existence un commerce anxieux ; il est toujours en train de mesurer ce qu’il donne et ce qu’il reçoit en échange. » (N°140).

Enfin, faisant allusion aux épreuves vécues ces temps-ci par les fidèles de l’Église tout entière, le père Guy précisait : « L’Église va de l’avant, quand elle se fait humble, ouverte à Dieu et aux autres, aux plus petits de notre monde.                                                                                                                                                                          Les temps difficiles que nous traversons en ce moment dans la vie et la mission de l’Église, nous invitent fortement à revenir au cœur de la foi, à Jésus Christ, humble, serviteur de Dieu et serviteur des hommes. »

La chorale et Gilbert, l’animateur
Les musiciens : Jean-Cédric, Gilles, Nathalie

Nominations

En fin de messe, l’abbé Gaëtan Lormel a remis, de la part de Monseigneur Moutel, leurs lettres de mission à l’abbé Gladimir Museau, récemment arrivé d’Haïti (on lira sa présentation dans le bulletin communautaire de novembre), à Dominique Bazire et Anne-Marie Lecocq.

  • Madame Dominique BAZIRE est renouvelée dans la mission coordinatrice de la catéchèse de l’enfance sur les paroisses de la communauté pastorale du Pays de Guingamp (Notre-Dame-de-Bon-Secours de Guingamp, Bégard-Belle-Isle-en-Terre, Saint-Briac de Bourbriac, Notre-Dame-des-Fontaines de Pontrieux et Callac).
  • Madame Anne-Marie LECOQ est renouvelée dans la mission de responsable de l’aumônerie de l’enseignement public de Guingamp et de coordinatrice de la pastorale des jeunes de la zone pastorale de Guingamp.
Dominique, père Gladimir, Anne-Marie

Marche, arc-en-ciel et vêpres

Quelques courageux et courageuses ont rallié à pied, en suivant la si belle vallée du Trieux, l’église de Saint-Clet, et ont eu la joie d’être accueillis par un magnifique arc-en-ciel, qui pour les croyants est signe d’alliance avec Dieu : une vraie bénédiction, une grâce avant de conclure ce dimanche par la prière des vêpres. Les belles photos de Joseph Gaubert et d’Élisabeth Arzul en témoignent.

La marche vers Saint-Clet

 

L’église de St-Clet en signe d’Alliance (J. Gaubert)

Ce dimanche aura été pour beaucoup de personnes un temps de prière bienvenu, un temps de rassemblement des fidèles autour de leurs pasteurs.

Merci à Élisabeth, Joseph et Jef pour les photos du jour.

J.Ph.

 

 

 

Défilement vers le haut