Jeudi 26 mai, Ascension du Seigneur.

Pour la fête de l’Ascension, une méditation du père Guy Marzin, curé. 

 

 « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. » (Actes des Apôtres 1, 11)

Les paroles du livre des Actes des Apôtres, que nous entendrons à la messe de l’Ascension, nous disent que la mission des chrétiens est d’être tournés vers le ciel et tournés vers la terre.

Tournés vers le ciel d’abord ! 

Jésus siège désormais à la droite de Dieu. « Il est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant » dit le Credo. C’est pour nous une source d’espérance ; car nous sommes surs que nous sommes appelés, à la suite de Jésus, de passer de la mort à la vie. Le bien triomphera du mal, même si durant notre vie, l’amour du Christ demeure encore caché sous les luttes et les détresses du temps. L’amour de Dieu sera vainqueur du mal et de la mort. Pour vivre dans la foi en Jésus Christ mort et ressuscité, il est nécessaire pour nous de nous ressourcer. Prendre le temps de la prière, nous nourrir du message de l’Évangile, de l’Eucharistie et des autres Sacrements. Prenons le temps d’aller puiser à la SOURCE les forces pour vivre croire et espérer.

Tournés vers la terre !

L’Ascension ne doit pas faire de nous des rêveurs, des idéalistes. Elle nous renvoie vers la terre des hommes. Le Seigneur ressuscité nous envoie tous vers les autres en témoins de l’Évangile. Les hommes et les femmes d’aujourd’hui ne manquent pas d’évangiles imprimés. On trouve maintenant la bible sur internet. Pas de problème pour ça. Notre monde a surtout besoin d’évangiles vécus, d’évangiles vivants, d’hommes et de femmes évangéliques. Lorsque nous vivons en chrétiens en parole et en acte, par la prière et l’action, nous permettons à des gens de connaître l’Evangile, de s’approcher du Christ à travers nous.

Nous sommes tous invités à vivre sur la terre les valeurs du ciel, le trésor de l’Évangile.

Belle fête de l’Ascension à tous.

Abbé Guy Marzin.

Vitrail de Duault

 

Défilement vers le haut