Échos du pardon de la chapelle du Lézard (St-Adrien) : bénédiction du nouveau vitrail de Christine Cocar

Christine Cocar devant le vitrail réalisé en 2021

Ce dimanche 26 juin 2022, en présence de la vitrailliste Christine Cocar, le vitrail qu’elle vient de réaliser pour la chapelle a été béni en prélude à la célébration du pardon, par le diacre Jef Philippe. Christine Cocar en personne a donné les clés d’interprétation de son œuvre, dont le thème principal est la Sainte Trinité.

Quand la fenêtre était murée (remarquer dans la clé de voûte le blason des Bizien du Lézard (voir plus bas)

 

Auparavant, et depuis une date inconnue, la baie située au chevet du chœur avait été obstruée par des moellons, sans doute pour éviter les frais après une destruction du vitrail précédent. En la dégageant, on a vu apparaître une frise de couleur ocre (précisément un rinceau végétal) courant sur le pourtour de la baie. Désormais, elle épouse les limites du vitrail, comme un lien entre l’ancien et le neuf.

Un vitrail trinitaire

Vitrail de Christine Cocar à la chapelle St-Jean-Baptiste du Lézard (St-Adrien, 22)

Voici les explications du vitrail, d’après les propos de Madame Cocar. Celui-ci est divisé en 3 parties dans le sens vertical. Il évoque de ce fait les trois personnes de la Sainte Trinité : le Père, le Fils, le Saint Esprit.

Tout en haut, en blanc, les mains du Père, notre créateur. Dans la partie gauche, la colombe symbolisant l’Esprit Saint, en référence au récit du baptême de Jésus par saint Jean-Baptiste (Mc 1, 10-11). Dans la partie droite, un oiseau rouge vif s’élève vers le Ciel, symbolisant le Christ ressuscité. Le rouge est à la fois couleur royale et celle du martyr.

Des mains multicolores parsèment l’ensemble du tableau : elles représentent tous les bénévoles anonymes qui ont contribué à la restauration de la chapelle.

Dans la partie inférieure, on voit deux mains enlacées, symbolisant le caractère collectif, solidaire, de cette œuvre.

Enfin, le symbole de la Trinité est rappelé dans la partie sommitale du vitrail, en un coffret triangulaire ; on y retrouve la couleur rouge pour le Christ, le jaune pour l’Esprit Saint, et le blanc pour le Père.

Ce fut une heureuse idée que celle de donner à ce vitrail le thème de la Sainte Trinité, dans une chapelle placée sous le patronage de Jean le Baptiseur (ou Baptiste). En effet, l’épisode du baptême du Christ dans le Jourdain, tel que relaté par l’évangéliste Marc, est un des textes qui ont clairement exprimé la relation du Christ à son Père, dans l’Esprit Saint. Jean le Baptiste en quelque sorte « déclenche » cette révélation en baptisant Jésus.

Le blason des Bizien du Lézard

Tout au bas du vitrail, on remarque le blason de la famille De Bizien Du Lézard, avec sa devise latine : « Virtus micat ut astra » (le courage scintille comme les étoiles). « Virtus » peut par extension désigner l’ensemble des qualités humaines.

Félicitations et merci à l’équipe qui, avec l’artiste vitrailliste, a élaboré le thème de cette œuvre, compliments à partager avec madame Christine Cocar qui avait déjà signé les autres vitraux de la chapelle. Merci également au Comité qui a rendu possible cette réalisation.

 

Jef Philippe

Défilement vers le haut