Christian Le Meur : notre nouveau curé se présente ! (éditorial de septembre 2022)

C’est à l’ombre de Notre-Dame de Lourdes, pendant le pèlerinage des jeunes que monseigneur Moutel m’annonçait ma prochaine nomination comme curé de l’ensemble paroissial de  Guingamp.

Bien que, à vrai dire, je n’aie pas été trop surpris, je suis particulièrement touché de cet honneur qui m’est fait de succéder au père Guy Marzin. Je le remercie pour son travail au milieu de vous. Je suis bien conscient de ne pas avoir la tâche aisée, mais avec la grâce de Dieu sans laquelle je ne suis rien, et surtout avec mes confrères, j’espère être à la hauteur de ce que vous attendez de moi.

Guingamp n’est pas une ville inconnue pour moi, j’y ai été lycéen à Notre-Dame, j’y ai été assureur vie, et y ai été envoyé comme vicaire du temps de l’abbé Gérard Nicole entre 1999 et 2002.

Depuis lors je suis bien conscient que la situation a changé. J’aurai peut-être le plaisir  de rencontrer tel ou tel que j’ai eu le plaisir d’accompagner soit vers les sacrements de baptême, d’eucharistie, ou de confirmation, ou encore à l’aumônerie du collège Jacques Prévert  ou Notre-Dame ou Saint-Dominique. À l’époque je visitais les paroisses de Callac ou Bourbriac et Bégard pour la pastorale des jeunes.

J’ai apprécié lors de ma venue fin mai, de savoir que le CCFD-Terre Solidaire que j’avais alors contribué à lancer continuait d’exister sur le territoire.

Je reviens vers vous après avoir passé six années à Mamers, dans la Sarthe, en mission Fidei Donum. Je reconnais y avoir passé de belles années dans la rencontre et le service de chrétiens et chrétiennes soucieux de porter l’Évangile et surtout d’en vivre.

Lorsque je quittais Guingamp pour aller curé à Plouaret puis Châtelaudren, j’étais encore un jeune prêtre. Maintenant ce sont 26 années de prêtrise qui sont derrière moi. J’arrive au milieu de vous, comme un ancien, désireux de m’investir pleinement tant que j’ai la santé. Croyez bien que j’ai encore de l’énergie.

J’ai bien conscient d’avoir, malgré mon expérience, bien des choses à apprendre. Ensemble nous allons avancer dans ces temps incertains persuadés que l’Évangile peut apporter une réponse aux défis de notre époque.

Ma foi, depuis mon entrée au séminaire en 1989, est bien vivante et n’a cessé de grandir. Je compte bien vous la partager. Je ne serai peut-être pas le prêtre parfait que vous attendez, mais croyez bien que je ne ménagerai pas mes efforts. J’ai déjà hâte de vous servir et de vous apporter le pain de vie. J’ai hâte de vous inciter à donner et partager vos témoignages de foi.

Je vous donne rendez-vous à la rentrée. La messe d’installation est fixée au 2 octobre. En septembre permettez-moi de m’installer tranquillement et déjà de rencontrer plusieurs d’entre vous afin de vous écouter. Merci encore à chacun pour ce que nous allons vivre ensemble.

 

Abbé Christian Le Meur, curé de Guingamp et des paroisses de la Communauté pastorale du Pays de Guingamp

Défilement vers le haut