Conseil Pastoral Communautaire du Pays de Guingamp : échos de la première réunion (15 novembre 2022)

 

Le Conseil Pastoral Communautaire (C.P.C.) s’est réuni le 15 novembre au Vally, autour d’une question : « comment avons-nous été appelés en Église ? » et son corollaire : « comment pouvons-nous appeler des frères et sœurs pour participer activement à la vie pastorale ? Comment accueillir ? » D’autres questions se sont ajoutées : « Où va-t-on mettre la priorité ? Avec nos faibles moyens qu’est-ce qu’on fait ? »

 

Il est apparu que l’on doit mettre l’accent sur l’accueil : d’une part, mieux accueillir les fidèles qui viennent aux messes et célébrations, notamment les nouveaux arrivants ; d’autre part, améliorer l’existant dans les maisons paroissiales. Ainsi il faudrait ouvrir davantage la Maison du Vally, à Guingamp, notamment le samedi car c’est le jour où des personnes peuvent y venir en-dehors des heures de travail. On cherche donc des volontaires pour mettre en œuvre cet accueil. Le rapport qu’ont nos visiteurs avec la paroisse ne sont pas uniquement administratifs (constitution de dossiers en vue des sacrements, par exemple), ils attendent une vraie communication, voire une écoute : « Les gens qui viennent ne sont pas de simples consommateurs de sacrements. »

 

Quelques préconisations à mettre en œuvre

 

– prendre le temps de se saluer avant ou à la sortie des messes, aller (avec le sourire !) vers les personnes que l’on ne connaît pas. « Se donner un visage de chrétien heureux ! » Donner à tous le sentiment d’être accueillis. Multiplier les signes de fraternité (pot à la sortie des messes, ouverture des portes).

– une initiative qui a porté du fruit : impliquer dans les messes et célébrations paroissiales des membres de familles ayant eu récemment un(e) défunt(e).

– faire appel aux bonnes volontés, fût-ce par voie de presse comme récemment à Callac.

– que les bénévoles aient un mandat limité dans le temps. Qu’ensuite ils aient la possibilité de s’investir dans une autre mission s’ils le souhaitent.

– favoriser les rencontres entre jeunes.

– au téléphone, que les gens se sentent accueillis et rassurés lorsqu’ils tombent sur le répondeur (bande passante à revoir) ; « basculer » le téléphone vers une personne désignée à cet effet, afin de limiter l’usage du répondeur. Être réactifs pour apporter une réponse.

-Faire un organigramme de la paroisse, que l’on sache qui fait quoi.

 

-Mutualisation : réunir les équipes des différents services pour se soutenir, s’encourager. À cet effet, une réunion destinée aux personnes engagées dans la pastorale des obsèques (5 paroisses) va bientôt être programmée, en vue d’un échange mais aussi pour voir ce que l’on peut mutualiser en cas de surcharge de demandes.

 

En résumé : Changer notre façon d’être, être heureux dans ce qu’on fait pour qu’on donne envie aux autres de venir à nous. Aller vers les gens, et par notre attitude bienveillante parler de Jésus Christ. Notre attitude dit notre témoignage.

Et aussi, une question pour notre prochaine réflexion, ce qu’on n’a pas évoqué : comment rejoindre les périphéries, les personnes éloignées de l’Église.

 

Prochaine réunion : le mardi 13 décembre à à 18 h 30 au Vally. Messe à 18 h.

 

J.Ph. à partir des notes prises par Christian Le Meur.

Défilement vers le haut