Méditation pour Noël ! « Vous trouverez un nouveau né emmailloté et couché dans une mangeoire ! » (Luc 2, 12)

Nativité vitrail église de Duault

Dieu entre dans l’histoire des hommes de la manière la plus simple possible. On peut dire qu’en naissant de cette manière, dans une crèche, Dieu livre un message à tous.

Dieu est petit !

Eh oui, tout commence avec Dieu par un petit enfant, vulnérable.  Dieu, le très haut, pour se révéler aux hommes et aux femmes, se fait petit enfant !  Nous sommes donc invités à regarder la vie du monde, la vie et la mission de l’Église, à partir du petit, des petites choses, des petits signes du Royaume, de ce que font des chrétiens au quotidien pour servir Dieu et leurs frères. Nous sommes invités à un changement de regard !  Notre monde souffre, s’épuise, parce qu’il fait souvent la course pour savoir qui est le plus grand, le plus fort, le plus puissant…Il y a une concurrence impitoyable entre les personnes dans notre monde : Qui est le plus grand parmi nous ? Noël nous rappelle que le Royaume de Dieu germe dans les choses simples, vraies… Il y a eu dans l’histoire de l’Église, et aujourd’hui encore, des gens ordinaires, disponibles, qui ont témoigné de leur foi sans faire de bruit. Par des petites choses, par des vies simples, belles et authentiques, Dieu nous a parlé, Dieu parle encore.

Dieu est proche !

Si pour certains, Dieu semble bien loin, distant, inaccessible, eh bien en Jésus, né à Bethléem en Judée, Dieu se glisse dans l’histoire des hommes en devenant un homme comme les autres, tout simplement.

On ne peut pas faire mieux de la part de Dieu que de devenir un homme pour nous rejoindre !

Jésus est né, il a vécu, il a parlé, agi, il est mort sur une croix, et Dieu le Père l’a ressuscité. Jésus Christ a cheminé avec des hommes et des femmes de son temps.

Il continue de faire route avec nous aujourd’hui pour nous conduire sur un chemin de vie et de bonheur.

Cette pédagogie de Dieu pour aimer et sauver doit nous inspirer. Nous sommes invités à aimer, en rencontrant l’autre, en écoutant l’autre, en accueillant l’autre. En nous inspirant des rencontres de Jésus dans les évangiles.

Dieu est concret !

Saint Jean au début de son Évangile nous dit : « Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous. » (Jean 1, 14). Dieu n’a pas fait semblant de vivre une vie d’homme ; il s’est fait chair ! C’est du concret.

C’est dans le concret de notre vie que l’Évangile de Jésus doit transparaître.

« Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit fait Dieu ! » disait St Irénée, évêque de Lyon au 2ème siècle (vers130-202). La venue de Dieu dans notre humanité vient nous diviniser, nous faire grandir.

La foi doit s’incarner dans notre façon de vivre et d’agir. C’est une invitation à ne pas séparer la prière et les actes, les paroles et les engagements…

La foi chrétienne n’est pas une évasion mais une inclusion ; elle doit s’incarner dans la vie d’hommes et de femmes d’aujourd’hui, qui cherchent à mettre l’Evangile dans leur vie quotidienne.

Quelle joie de savoir Dieu petit, proche, concret. C’est tout le sens de Noël pour les chrétiens.

Abbé Guy Marzin

Nativité Calvaire de Pleyben (29)

 

 

Défilement vers le haut